S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable : Si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée. - Pot de Citations

S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable : Si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée.


s'-n'y-avait-d'hiver-printemps-ne-serait-agréable-si-ne-goûtions-à-l'adversité-réussite-ne-serait-tant-appréée
anne bradstreets'iln'yavaitd'hiverprintempsneseraitagréablegotionsl'adversitéréussitetantappréciées'il n'yn'y avaitavait paspas d'hiverle printempsprintemps nene seraitserait passi agréableagréablenous nene goûtionsgoûtions pasà l'adversitéla réussiteréussite nene seraitserait paspas tanttant appréciées'il n'y avaitn'y avait pasavait pas d'hiverle printemps neprintemps ne seraitne serait passerait pas sipas si agréablesi agréablesi nous nenous ne goûtionsne goûtions pasgoûtions pas àpas à l'adversitéla réussite neréussite ne seraitne serait passerait pas tantpas tant appréciées'il n'y avait pasn'y avait pas d'hiverle printemps ne seraitprintemps ne serait pasne serait pas siserait pas si agréablepas si agréablesi nous nesi nous ne goûtionsnous ne goûtions pasne goûtions pas àgoûtions pas à l'adversitéla réussite ne seraitréussite ne serait pasne serait pas tantserait pas tant appréciées'il n'y avait pas d'hiverle printemps ne serait pasprintemps ne serait pas sine serait pas si agréableserait pas si agréablesi nous ne goûtionssi nous ne goûtions pasnous ne goûtions pas àne goûtions pas à l'adversitéla réussite ne serait pasréussite ne serait pas tantne serait pas tant appréciée

S'il n'y avait pas d'hiver, le printemps ne serait pas si agréable: si nous ne goûtions pas à l'adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée.Si nous avions pas d' hiver, le printemps ne serait pas si agréable: si nous ne goûtons parfois l' adversité, la prospérité ne serait pas si bien accueillis.Si nous avions pas d' hiver, le printemps ne serait pas si agréable. Si nous ne goûtons parfois l'adversité, la prospérité ne serait pas si bienvenusJe ne sais pas, en vérité, pourquoi l'homme tient tant à la vie. Que trouve-t-il donc de si agréable dans cette insipide succession des nuits et des jours, de l'hiver et du printemps?Je ne sais pas, en vérité, pourquoi l'homme tient tant à la vie. Que trouve-t-il donc de si agréable dans cette insipide succession des nuits et des jours, de l'hiver et du printemps ?Ah, le cinéma! Qu'est-ce que ce serait s'il n'y avait pas la caméra! Ce serait... merveilleux, tout simplement!