On connaît très mal un écrivain par un seul de ses livres : les harmoniques de l'œuvre nous échappent.


on-connaît-mal-un-écrivain-un-seul-de-livres-harmoniques-de-l'œuvre-échappent
m. yourcenaronconnaîtmalunécrivainseuldelivresharmoniquesl'œuvreéchappenton connaîtconnaît trèstrès malmal unun écrivainécrivain parpar unun seulseul dede sesses livreslivresles harmoniquesharmoniques dede l'œuvrel'œuvre nousnous échappenton connaît trèsconnaît très maltrès mal unmal un écrivainun écrivain parécrivain par unpar un seulun seul deseul de sesde ses livresses livresles harmoniquesles harmoniques deharmoniques de l'œuvrede l'œuvre nousl'œuvre nous échappenton connaît très malconnaît très mal untrès mal un écrivainmal un écrivain parun écrivain par unécrivain par un seulpar un seul deun seul de sesseul de ses livresde ses livresles harmoniques deles harmoniques de l'œuvreharmoniques de l'œuvre nousde l'œuvre nous échappenton connaît très mal unconnaît très mal un écrivaintrès mal un écrivain parmal un écrivain par unun écrivain par un seulécrivain par un seul depar un seul de sesun seul de ses livresseul de ses livresles harmoniques de l'œuvreles harmoniques de l'œuvre nousharmoniques de l'œuvre nous échappent

Seule la lecture de ses livres nous fait entrer dans l'intimité d'un écrivain et c'est là qu'il est au meilleur de lui-même et qu'il nous parle à voix basse sans que sa voix soit brouillée par le moindre parasite.Une chose que l'on ne connaît que par les journaux et les livres, on peut jurer qu'on ne la connaît pas.Les livres relatent toujours l'histoire de l'homme. Ils racontent ses rêves, ses guerres, ses conquêtes, ses exploits. Son salut ou sa perte. L'homme est seul à se sauver parce que lui seul dispose du temps et de l'espace.Je suis devenu écrivain par réflexe nomade, par fidélité envers la tradition de mon peuple, partir avec les livres pour seules attaches, tous les livres mènent au livre, mon identité est faite de mots, je n'en ai jamais eu d'autres.Lorsqu’il est question de littérature, la beauté du style, la musicalité des phrases ont leur importance ; la profondeur de la réflexion de l'auteur, l’originalité de ses pensées ne sont pas à dédaigner ; mais un auteur c’est avant tout un être humain, présent dans ses livres, qu’il écrive très bien ou très mal en définitive importe peu.Quand on a épousé le monde, on ne peut plus lui échapper. Un écrivain n'est pas le juge indifférent de ses compatriotes et de ses contemporains. Il est le complice de tout le mal commis dans son pays ou par ses compatriotes.