Mais la liberté est comme la vérité : presque personne ne l'aime pour elle-même, et cependant, par l'impossibilité des extrêmes, on y revient toujours.


mais-liberté-vérité-presque-personne-ne-l'aime-cependant-l'impossibilité-extrê-on-y-revient-toujours
ernest renanlibertévéritépresquepersonnenel'aimeellemêmecependantl'impossibilitéextrêmesonrevienttoujoursla libertéliberté estla véritévéritépresquepresque personnepersonne nene l'aimel'aime pouret cependantpar l'impossibilitél'impossibilité desdes extrêmeson yy revientrevient toujoursmais la libertéla liberté estliberté est commecomme la véritéla véritépresque personnepresque personne nepersonne ne l'aimene l'aime pourpar l'impossibilité desl'impossibilité des extrêmeson y revienty revient toujours

Mais la liberté est comme la vérité: presque personne ne l'aime pour elle-même, et cependant, par l'impossibilité des extrêmes, on y revient toujours.Si jamais il y a une chose à laquelle tu tiens par dessus tout, n'essaie pas de la retenir, si elle te revient, elle sera à toi pour toujours, si elle ne revient pas, c'est que dès le départ, elle n'était pas faite pour toi...La femme qui représente l'élégance déguise avec adresse les grossièretés du désir ; elle refuse même de nommer ce qu'elle ne redoute nullement. C'est là un bien. De même toute sa toilette est combinée pour se rendre désirable, mais elle entend conserver les ignorances de la pudeur, les grâces de la réserve ; elle montre ce qu'elle cache et cache ce qu'elle montre. Ceci revient à dire : J'aime le mystère pourvu qu'il ne soit pas trop mystérieux. Je ne veux pas être poursuivie, mais je désire être recherchée. Je ne cherche personne, mais je ne défends pas qu'on se retourne.Si l'on fait l'amour avec une autre personne que l'Aimé, que se passe-t-il ? Court-on le risque d'avoir moins de tendresse pour l'Aimé ? Cette incartade corrompt-elle l'amour ? Ou confirme-t-elle simplement l'amour en tous points, montrant par contraste la beauté de l'Aimé, toujours sous un autre jour, toujours sous un autre angle ? Oui, ce cadeau que l'on se fait l'un à l'autre - la liberté d'être ouvert à d'autres expériences - ne fait qu'accroître l'amour. L'amour c'est l'amour sans chaînes.La jalousie, qui semble n’avoir pour objet que la personne qu’on aime, prouve cependant mieux que toutes les autres passions que l’on n’aime que soi-même.Évidemment, réclamer la liberté d'expression n'est pas réclamer une liberté absolue. Il faudra toujours, ou du moins il y aura toujours, tant qu'existeront des sociétés organisées, une certaine forme de censure. Mais la liberté, comme disait Rosa Luxemburg, c'estla liberté pour celui qui pense différemment . Voltaire exprimait le même principe avec sa fameuse formule :Je déteste ce que vous dites ; je défendrai jusqu'à la mort votre droit de le dire.