Les grands hommes sont rarement scrupuleux dans l'arrangement de leur tenue vestimentaire.


les-grands-hommes-rarement-scrupuleux-l'arrangement-de-tenue-vestimentaire
grandshommesrarementscrupuleuxl'arrangementdetenuevestimentaireles grandsgrands hommeshommes sontsont rarementrarement scrupuleuxscrupuleux dansdans l'arrangementl'arrangement dede leurleur tenuetenue vestimentaireles grands hommesgrands hommes sonthommes sont rarementsont rarement scrupuleuxrarement scrupuleux dansscrupuleux dans l'arrangementdans l'arrangement del'arrangement de leurde leur tenueleur tenue vestimentaireles grands hommes sontgrands hommes sont rarementhommes sont rarement scrupuleuxsont rarement scrupuleux dansrarement scrupuleux dans l'arrangementscrupuleux dans l'arrangement dedans l'arrangement de leurl'arrangement de leur tenuede leur tenue vestimentaireles grands hommes sont rarementgrands hommes sont rarement scrupuleuxhommes sont rarement scrupuleux danssont rarement scrupuleux dans l'arrangementrarement scrupuleux dans l'arrangement descrupuleux dans l'arrangement de leurdans l'arrangement de leur tenuel'arrangement de leur tenue vestimentaire

Dans le monde littéraire, les enfants gâtés du présent sont rarement les grands hommes de l'avenir.Les grands danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique; ils sont grands à cause de leur passion.Les grands danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique ; ils sont grands à cause de leur passion.L'intérêt est une cause que les hommes ne sont pas aussi scrupuleux sur l'honnêteté qu'ils le devraient être.Les grands artistes et les grands écrivains d'autrefois (d'hier encore) ont toujours pris leur point d'appui, leur modèle, leur référence, dans le passé. Ce sont les ignorants et les primaires qui ont fait courir le bruit que le passé était l'ennemi de laIl y a une profonde insensibilité aux vertus qui surprend et scandalise beaucoup plus que le vice. Ceux que la bassesse publique appelle grands seigneurs, ou grands, les hommes en place, paraissent, pour la plupart, doués de cette insensibilité odieuse. Cela ne viendrait-il pas de l'idée, vague et peu développée dans leur tête, que les hommes, doués de ces vertus, ne sont pas propres à être des instruments d'intrigue? Ils les négligent, ces hommes, comme inutiles à eux-mêmes et aux autres, dans un pays où, sans l'intrigue, la fausseté et la ruse, on n'arrive à rien!