Les gars, ne font pas se sentir comme si elle est en compétition pour votre temps. Assurez-vous qu'elle sait qu'elle est précieuse pour vous.


les-gars-ne-se-sentir-compétition-temps-assurez-qu'-sait-qu'-précieuse
garsnesesentircompétitiontempsassurezvousqu'ellesaitprécieuseles garsne fontpas sese sentirsentir commeen compétitioncompétition pourvotre tempsqu'elle saitsait qu'ellequ'elle estest précieuseprécieuse pourne font pasfont pas sepas se sentirse sentir commesentir comme siest en compétitionen compétition pourcompétition pour votrepour votre tempsqu'elle sait qu'ellesait qu'elle estqu'elle est précieuseest précieuse pourprécieuse pour vousne font pas sefont pas se sentirpas se sentir commese sentir comme sisentir comme si elleelle est en compétitionest en compétition pouren compétition pour votrecompétition pour votre tempsqu'elle sait qu'elle estsait qu'elle est précieusequ'elle est précieuse pourest précieuse pour vousne font pas se sentirfont pas se sentir commepas se sentir comme sise sentir comme si ellesentir comme si elle estsi elle est en compétitionelle est en compétition pourest en compétition pour votreen compétition pour votre tempsqu'elle sait qu'elle est précieusesait qu'elle est précieuse pourqu'elle est précieuse pour vous

D’abord de l’ironie. Ne vous laissez pas dominer par elle, surtout à vos heures de sécheresse. Dans les moments créateurs efforcez-vous de vous en servir comme d’un moyen de plus pour saisir la vie. Employée pure, elle aussi est pure ; il ne faut pas en avoir honte. Si vous vous sentez trop de penchant pour elle, si vous redoutez avec elle une intimité grandissante, tournez-vous vers de grandes et graves choses, en face des-quelles elle devienne petite et comme perdue.Une femme étant trop occupé pour vous parler est basé sur combien elle est en vous. Si elle vous aime vraiment, elle va prendre le temps pour vous.Quand une femme accorde un rendez-vous, elle ne sait jamais si elle consentira ou si elle ne consentira pas. C'est même pour le savoir qu'elle donne le rendez-vous.Il vous arrivera de vous sentir minuscule à côté de la femme à la hauteur de laquelle vous avez cru vivre, des semaines ou des années, sans savoir si c'est vous qui par un coup de baguette magique de votre mauvaise fée, avez soudain rétréci, ou elle qui a vertigineusement grandi (ne vous semble-t-il pas souvent au moment de la rupture, qu'elle bénéficie moins de la considérable plus-value que lui donne l'amour d'un autre qu'elle ne rattrape à retardement la dévaluation (plus spectaculaire encore) dont elle a été victime le jour où elle a déclaré vous aimer?)La solitude se comporte comme un chat. Au début, vous croyez lui faire une fleur en la tolérant dans votre appartement. Vous lui préparez même un panier bien douillet où elle puisse s’endormir tout en rond, le temps d’une halte. Six mois plus tard, c’est vous qui habitez chez elle. Elle a envahi votre appartement, décide de votre heure de coucher et de vous insomnies, habite le silence comme un tic-tac d’horloge et repeint les murs blancs d’une jolie teinte grise.Laissez entrevoir à une personne de mérite que vous aimez et estimez en elle ce qu'elle aime et estime de préférence, elle vous confondra avec son amour-propre, et aura pour vous toutes les complaisances qu'elle a pour lui.