Les frontières de la sagesse sont inexplorées.


les-frontières-de-sagesse-inexplorées
tristan tzarafrontièresdesagesseinexploréesles frontièresfrontières dede lala sagessesagesse sontsont inexploréesles frontières defrontières de lade la sagessela sagesse sontsagesse sont inexploréesles frontières de lafrontières de la sagessede la sagesse sontla sagesse sont inexploréesles frontières de la sagessefrontières de la sagesse sontde la sagesse sont inexplorées

Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde.L’homme ne se réalise que dans la connaissance. Les frontières de sa connaissance sont les frontières de son être. Plus il connaît, plus il est vaste et étendu, moins il connaît, plus il est étroit et restreint. Mais il y a aussi le parti qu’il tire et l’usage qu’il fait de ces connaissances et qui le font grand ou petit.Les rêves sont renouvelables. Peu importe notre âge ou notre condition, il y a toujours des possibilités inexplorées en nous et de nouvelles merveilles qui attendent de voir le jourEt le travail des bases était sur ??cette manière: ils avaient des frontières, et les frontières étaient entre les rebords:Les vertus sont frontières des vices.Les îles sont toujours des frontières face au monde.