Les femmes sont légères, comme les Français sont nés malins. Ces deux axiomes sont de même ordre. À force de se les entendre chanter, les unes et les autres ont fini par y croire. J'ai connu des Françaises légères dont les légèretés auraient écrasé un éléphant, et je connais de malins Français à côté de qui Gribouille, la Palisse et Jocrisse sont de rusés compères.


les-femmes-légères-français-nés-malins-ces-deux-axiomes-de-ordre-À-force-de-se-entendre-chanter-unes-autres-ont-fini-y-croire-j'ai
pierre-jules stahlfemmeslégèresfranaisnésmalinsdeuxaxiomesdeordreforceseentendrechanterunesautresontfinicroirej'aiconnufranaiseslégèresdontlégèretésauraientécraséunéléphantconnaismalinscôtégribouillepalissejocrisseruséscompèresles femmesfemmes sontsont légèresles françaisfrançais sontsont nésnés malinsces deuxdeux axiomesaxiomes sontsont dede mêmeÀ forceforce dede sese lesles entendreentendre chanterles unesunes etles autresautres ontont finifini pary croirej'ai connuconnu desdes françaisesfrançaises légèreslégères dontdont lesles légèretéslégèretés auraientauraient écraséécrasé unun éléphantje connaisconnais dede malinsmalins françaisfrançais àà côtécôté dede quiqui gribouillela palissepalisse etet jocrissejocrisse sontsont dede rusésrusés compèresles femmes sontfemmes sont légèrescomme les françaisles français sontfrançais sont néssont nés malinsces deux axiomesdeux axiomes sontaxiomes sont desont de mêmede même ordreÀ force deforce de sede se lesse les entendreles entendre chanterles unes etunes et leset les autresles autres ontautres ont finiont fini parfini par ypar y croirej'ai connu desconnu des françaisesdes françaises légèresfrançaises légères dontlégères dont lesdont les légèretésles légèretés auraientlégèretés auraient écraséauraient écrasé unécrasé un éléphantet je connaisje connais deconnais de malinsde malins françaismalins français àfrançais à côtéà côté decôté de quide qui gribouillela palisse etpalisse et jocrisseet jocrisse sontjocrisse sont desont de rusésde rusés compères

Que de gens ont raté leur affaire, parce qu'ils ne se sont pas contentés d'être malins, et qu'ils ont voulu faire les malins !Ce que les Français détestent, ce ne sont pas les inégalités, ce sont les inégalités autres que celles qui sont octroyées par l'Etat.Les statistiques sont formelles : les Français sont sales. Une savonnette par Français et par an. Nous ne pouvons plus ignorer que nous sommes des porcs et nos femmes des truies. On ne nous dit pas combien de Suédois meurent chaque année pour avoir glissé sur la savonnette et s’être conséquemment éclaté la tête sur le rebord de la douche. Pourtant, c’est important. Je peux vous dire, moi, combien de Français connaissent ce sort horrible : aucun. Donc, le Français pue, mais il vit.Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles car elles sont ignorantes ; elles les répandent facilement, parce qu'elles sont légères ; elles les soutiennent longtemps, parce qu'elles sont têtues.Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles car elles sont ignorantes; elles les répandent facilement, parce qu'elles sont légères; elles les soutiennent longtemps, parce qu'elles sont têtues.Les femmes acceptent aisément les idées nouvelles, car elles sont ignorantes; elles les répandent facilement, parce qu'elles sont légères; elles les soutiennent longtemps, parce qu'elles sont têtues.