Les fautes des autres, c'est toujours réjouissant.


les-fautes-autres-c'-toujours-réjouissant
andré gidefautesautresc'esttoujoursréjouissantles fautesfautes desdes autresc'est toujourstoujours réjouissantles fautes desfautes des autresc'est toujours réjouissantles fautes des autres

Il faut toujours savoir utiliser les fautes des autres.Les fautes dont je m’accuse et m’excuse, fautes d’ignorance, de négligence, d’étourderie. Mais il est certaines hardiesses, certains tours que je maintiens, en dépit des puristes ou des cuistres ; certaines fautes qui ne sont pas fautes à mes yeux, ou qui sont fautes conscientes et volontaires.Souvent les honnêtes femmes parlent des fautes des autres femmes comme de fautes qu'on leur aurait volées.Les fautes des hommes, des femmes, des enfants, des serviteurs, des faibles, des indigents et des ignorants sont les fautes des maris, des pères, des maîtres, des forts, des riches et des savants.Apprends à être patient avec les fautes des autres, car tu as aussi beaucoup de défauts que les autres doivent supporter.Le guerrier ne fait que porter l'épée pour le compte des autres. C'est un seigneur, puisqu'il accepte encore de mourir pour des fautes qui ne sont pas les siennes, en portant le poids du péché et de l'honneur des autres.