Le boulot était la dernière bouée des naufragés du coeur. - Pot de Citations

Le boulot était la dernière bouée des naufragés du coeur.


le-boulot-était-dernière-bouée-naufragés-coeur
jean-christophe grangéboulotétaitdernièrebouéenaufragéscoeurle boulotboulot étaitétait lala dernièredernière bouéebouée desdes naufragésnaufragés dudu coeurle boulot étaitboulot était laétait la dernièrela dernière bouéedernière bouée desbouée des naufragésdes naufragés dunaufragés du coeurle boulot était laboulot était la dernièreétait la dernière bouéela dernière bouée desdernière bouée des naufragésbouée des naufragés dudes naufragés du coeurle boulot était la dernièreboulot était la dernière bouéeétait la dernière bouée desla dernière bouée des naufragésdernière bouée des naufragés dubouée des naufragés du coeur

C'était le boulot des femmes d'améliorer les hommes. Et celui des hommes de résister à toute amélioration.Dans les naufrages du cœur, comme dans les naufrages de l'océan, le moindre mot d'espoir devient une planche de salut à laquelle en cherche à se cramponner.Et puis moi tu sais, boulot, boulot, et sérieux, et tout. Le père de famille, quoi !Notre coeur nous emporte au large ; notre raison nous retient sur le rivage. De là tant de naufrages pour le coeur et tant de dépendances pour la raison.Les enfants, c'était bien quand on avait la trentaine bien entamée, un emprunt pour sa maison, un boulot stable et des économies à la banque. Les enfants, c'était pour ces gens sans envergure qui n'avaient rien d'autre pour remplir leur vie.C'était le jeu, la dernière passion des âmes usées.