La foule est la mère des tyrans.


la-foule-mère-tyrans
denys d’halicarnassefoulemèretyransla foulefoule estla mèremère desdes tyransla foule estfoule est laest la mèrela mère desmère des tyransla foule est lafoule est la mèreest la mère desla mère des tyransla foule est la mèrefoule est la mère desest la mère des tyrans

La vieillesse est un état de repos quant aux sens. Lorsque la violence des passions s'est relâchée, on se voit délivré d'une foule de tyrans forcenés.Comment se fait-il que, sous le despotisme le plus affreux, on puisse se résoudre à se reproduire? C'est que la nature a ses lois plus douces, mais plus impérieuses que celles des tyrans; c'est que l'enfant sourit à sa mère sous Domitien comme sous Titus.La foule des aveugles ne vaut pas un seul voyant, non plus que la foule des sots ne peut égaler un sage.Bonne fête des mères à la mère d'être, de la mère qui sont, du père qui sont mère et non plus avec la mère nous.Je crains que ce soit la faute de notre sexe si les femmes aiment tant le pouvoir car, si nous n’avions pas abusé de notre autorité, elles n’auraient jamais jugé nécessaire de nous la disputer. Les tyrans, nous le savons, produisent les rebelles et toute l’histoire nous apprend que les rebelles, dès qu’ils l’emportent, deviennent volontiers des tyrans à leur tour. C’est pourquoi je souhaiterais qu’il n’y eût plus, des deux côtés, aucune prétention à l’autorité mais que tout s’accomplît avec une parfaite égalité, comme entre deux membres égaux d’un même corps.La foule était assise autour de lui, et ils lui dirent: Voici, ta mère et tes frères sans chercher pour toi.