C’est un texte facilement lisible, limpide et assez joliment écrit : je le dis d’autant plus aisément que c’est moi qui l’ai écrit.


c-un-texte-facilement-lisible-limpide-assez-joliment-écrit-dis-dautant-plus-aisément-c-moi-lai-écrit
valéry giscard d’estaingc’estuntextefacilementlisiblelimpideassezjolimentécritdisd’autantplusaisémentc’estmoil’aiécritc’est unun textetexte facilementfacilement lisiblelimpide etet assezassez jolimentjoliment écritécritle disdis d’autantd’autant plusplus aisémentaisément queque c’estc’est moimoi quiqui l’ail’ai écritc’est un texteun texte facilementtexte facilement lisiblelimpide et assezet assez jolimentassez joliment écritjoliment écritje le disle dis d’autantdis d’autant plusd’autant plus aisémentplus aisément queaisément que c’estque c’est moic’est moi quimoi qui l’aiqui l’ai écritc’est un texte facilementun texte facilement lisiblelimpide et assez jolimentet assez joliment écritassez joliment écritje le disje le dis d’autantle dis d’autant plusdis d’autant plus aisémentd’autant plus aisément queplus aisément que c’estaisément que c’est moique c’est moi quic’est moi qui l’aimoi qui l’ai écritc’est un texte facilement lisiblelimpide et assez joliment écritet assez joliment écritje le dis d’autantje le dis d’autant plusle dis d’autant plus aisémentdis d’autant plus aisément qued’autant plus aisément que c’estplus aisément que c’est moiaisément que c’est moi quique c’est moi qui l’aic’est moi qui l’ai écrit

Un homme qui écrit bien n'écrit pas comme on a écrit, mais comme il écrit, et c'est souvent en parlant mal qu'on parle bien.Un homme qui écrit bien n'écrit pas comme on écrit, mais comme il écrit : et c'est souvent en parlant mal qu'il parle bien.Rien ne surpasse l'écrit dans son commentaire sur l'écrit, mais toute maladroite, toute superficielle qu'elle est, la parole ne constitue-t-elle pas l'accès le plus commode et le plus efficace au texte?Ce n'est pas pour devenir écrivain qu'on écrit. C'est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour. C'est pour rejoindre le sauvage, l'écorché, le limpide. On écrit une langue simple. On ne fait aucune différence entre l'amour, la langue et le chant. Le chant c'est l'amour. L'amour c'est un fleuve.Et il déploya devant moi; et il a été écrit dedans et en dehors, et il a été écrit qui y sont lamentations et le deuil, et malheur.Alors je dis: Voici, je viens: dans le volume du livre, il est écrit de moi,