Arrivés à un certain âge, on n'est plus des gens pressés.


arrivés-à-un-certain-âge-on-n'-plus-gens-pressés
alfred jarryarrivésuncertainâgeonn'estplusgenspressésarrivés àà unun certaincertain âgeon n'estn'est plusplus desdes gensgens pressésarrivés à unà un certainun certain âgeon n'est plusn'est plus desplus des gensdes gens pressésarrivés à un certainà un certain âgeon n'est plus desn'est plus des gensplus des gens pressésarrivés à un certain âgeon n'est plus des gensn'est plus des gens pressés

Nous avons vu l'âge de fer, l'âge de plomb... Nous voici arrivés à l'âge du caoutchouc, celui où les consciences sont élastiques.Il n'y a rien d'urgent, il n'y a que des gens pressés.Il réapparut avant même de disparaître. La magie des gens pressés.Mais c'est curieux tout de même comme nous vivons parmi des gens pressés.On est en droit de plaindre celui ou celle qui est pressé. Car le seul vrai luxe que je me sois accordé dans la vie, c'est de prendre mon temps. On peut imaginer que les gens pressés sont des gens malheureux. Mais peut-être n'avons-nous pas besoin que ceux qui nous gouvernent soient des gens heureux.La plupart des hommes, arrivés à un certain âge, craignent et haïssent la vieillesse. C'est pourquoi la plupart vieillissent mal et meurent avant le temps.