Le travail est une chose fondamentalement désagréable par rapport aux autres choix possibles, et c?est la raison pour laquelle il faut le rémunérer.


le-travail-une-chose-fondamentalement-désagréable-rapport-aux-autres-choix-possibles-c-raison-laquelle-faut-rémunérer
scott adamstravailunechosefondamentalementdésagréablerapportauxautreschoixpossiblescestraisonlaquellefautrémunérerle travailtravail estest uneune chosechose fondamentalementfondamentalement désagréabledésagréable parpar rapportrapport auxaux autresautres choixchoix possiblesla raisonraison pourpour laquellelaquelle ilil fautfaut lele rémunérerle travail esttravail est uneest une choseune chose fondamentalementchose fondamentalement désagréablefondamentalement désagréable pardésagréable par rapportpar rapport auxrapport aux autresaux autres choixautres choix possiblesla raison pourraison pour laquellepour laquelle illaquelle il fautil faut lefaut le rémunérerle travail est unetravail est une choseest une chose fondamentalementune chose fondamentalement désagréablechose fondamentalement désagréable parfondamentalement désagréable par rapportdésagréable par rapport auxpar rapport aux autresrapport aux autres choixaux autres choix possiblesla raison pour laquelleraison pour laquelle ilpour laquelle il fautlaquelle il faut leil faut le rémunérerle travail est une chosetravail est une chose fondamentalementest une chose fondamentalement désagréableune chose fondamentalement désagréable parchose fondamentalement désagréable par rapportfondamentalement désagréable par rapport auxdésagréable par rapport aux autrespar rapport aux autres choixrapport aux autres choix possiblesla raison pour laquelle ilraison pour laquelle il fautpour laquelle il faut lelaquelle il faut le rémunérer

Le travail est une chose fondamentalement désagréable par rapport aux autres choix possibles, et c'est la raison pour laquelle il faut le rémunérer.Fondamentalement, le rapport le plus direct de l’homme au Divin se trouve dans la musique pour une raison simple. C’est que la musique, c’est une façon de transformer du bruit en beauté, c’est-à-dire de la violence [...].Il faut, pour qu'une société parvienne à toute la perfection dont elle est capable, que l'éducation y soit universelle. Il faut qu'un vaste système, prenant pour point de départ l'égalité, porte, par une sorte d'élection perpétuelle, les intelligences d'élite aux premiers rangs, et distribue aux autres, à chacune selon la culture dont elle s'est montrée susceptible, une part proportionnée du grand travail national.Rien de plus relatif, pour le biologiste, que la notion de monstrueux. Tous les vivants sont monstres les uns aux autres. L'homme est monstre à comparaison du primate ancestral. L'amibe est monstre par rapport à la matière, laquelle est monstre elle-même au regard du néant.La seule raison pour laquelle le pouvoir peut être légitimement exercé sur un membre d'une communauté civilisée contre sa volonté est d'empêcher de nuire aux autres.La raison pour laquelle l'univers est éternel est qu'il ne vit pas pour elle - même; il donne la vie aux autres comme il se transforme