Le paysan est peut-être la seule espèce d'homme qui n'aime pas la campagne et ne la regarde jamais.


le-paysan-être-seule-espè-d'homme-n'aime-campagne-ne-regarde-jamais
jules renardpaysanpeutêtreseuleespèced'hommen'aimecampagneneregardejamaisle paysanpaysan estla seuleseule espèceespèce d'hommed'homme quiqui n'aimen'aime pasla campagnecampagne etet nene lala regarderegarde jamaisle paysan estla seule espèceseule espèce d'hommeespèce d'homme quid'homme qui n'aimequi n'aime pasn'aime pas lapas la campagnela campagne etcampagne et neet ne lane la regardela regarde jamaisla seule espèce d'hommeseule espèce d'homme quiespèce d'homme qui n'aimed'homme qui n'aime pasqui n'aime pas lan'aime pas la campagnepas la campagne etla campagne et necampagne et ne laet ne la regardene la regarde jamaisla seule espèce d'homme quiseule espèce d'homme qui n'aimeespèce d'homme qui n'aime pasd'homme qui n'aime pas laqui n'aime pas la campagnen'aime pas la campagne etpas la campagne et nela campagne et ne lacampagne et ne la regardeet ne la regarde jamais

Notre espèce est la seule créatrice et elle ne dispose que d'une seule faculté créatrice : l'esprit individuel de l'homme. Deux hommes n'ont jamais rien créé. Il n'existe pas de collaboration efficace en musique, en poésie, en mathématiques, en philosophie. C'est seulement après qu'a eu lieu la création que le groupe peut l'exploiter. Le groupe n'invente jamais rien. Le bien le plus précieux de l'homme est le cerveau isolé de l'homme.L’affection des gens de la campagne pour leurs masures est un fait inexplicable. Quelque insalubre que puisse être sa chaumière, un paysan s’y attache beaucoup plus qu’un banquier ne tient à son hôtel. Pourquoi& ;#8239 ; ? Je ne sais. Peut- être la force des sentiments est-elle en raison de leur rareté.Vous je ne vous regarde pas ma vie non plus ne vous regarde pas J’aime ce que j’aime et cela seul me regarde et me voit J’aime ceux que j’aime je les regarde ils m’en donnent droit.Beauce : le paysan est le barbier de la rase campagne.On ne doit pas considérer qu'Orson Welles est uniquement un acteur. L'homme qui a fait Citizen Kane à vingt-cinq ans, et qui a fait table rase de toutes les conventions qui lui semblaient absurdes- cet homme capable, demain, de concevoir, d'écrire et de réaliser un chef-d'œuvre, en y jouant lui-même un rôle- est un homme d'une espèce trop rare pour n'être pas regardé avec étonnement et respect.On peut tendrement aimer une femme bien sûr mais la tendresse est une chose qui s'adresse aux hommes. Un homme qui n'est pas tendre, c'est pas un homme. Un homme dur, ça n'existe pas. Un homme qui ne pleure pas, ça n'existe pas. Faut-il être égoïste pour ne jamais pleurer, que ce soit de honte ou de joie ; j'aime bien ce phénomène de tendresse.