Il n’y a que le père qui n’envie pas le talent de son fils.


il-ny-a-père-nenvie-talent-de-fils
goethen’ypèren’envietalentdefilsil n’yle pèrepère quiqui n’envien’envie pasle talenttalent dede sonson filsn’y a queque le pèrele père quipère qui n’enviequi n’envie pasn’envie pas lepas le talentle talent detalent de sonde son filsil n’y a quen’y a que lea que le pèreque le père quile père qui n’enviepère qui n’envie pasqui n’envie pas len’envie pas le talentpas le talent dele talent de sontalent de son filsil n’y a que len’y a que le pèrea que le père quique le père qui n’enviele père qui n’envie paspère qui n’envie pas lequi n’envie pas le talentn’envie pas le talent depas le talent de sonle talent de son fils

Il n'y a que le père qui n'envie pas le talent de son fils.Il n'y a qu'un père qui n'envie pas à son fils la supériorité du talent.Mon père était l'alpha et l'oméga. Il commençait et finissait ma journée ; pourquoi sa mort n'aurait-elle pas été la fin de ma vie ? Mon père, lui, n'avait plus de père. Ainsi, il n'était que père, n'étant pas fils. Mon père n'avait pas de mère non plus. Mon père n'avait pas de frère : ainsi, il était le seul de son genre. Il était une espèce particulière : mon père était de l'espèce des pères. Mon père, qui n'avait pas de famille, semblait né d'une génération spontanée. Et moi, j'étais la fille de mon père, j'étais le fils de mon père, j'étais la mère de mon père et le père de mon père. Je comblais les manques insondables du coeur de mon père.Lever la main sur son père, disaient les vieilles gens. Lever la parole sur son père, dirons- nous, et simplement lever la pensée. Tout père sur qui son fils lève la main est coupable : d'avoir fait un fils qui levât la main sur lui.Du vivant de son père, observez les intentions d'un homme. Après la mort de son père, observez son comportement : si, pendant trois ans, il ne s'écarte pas de la voie que lui a tracée son père, on peut dire que c'est un bon fils.Maintenant, les fils de Caleb, frère de Jerachmeel, Mesha son premier - né, qui était le père de Ziph; et les fils de Maréscha, père d'Hébron