Il faut travailler avec acharnement, d'un coup et sans que rien vous distraie.


il-faut-travailler-acharnement-d'un-coup-rien-distraie
andré gidefauttravailleracharnementd'uncoupriendistraieil fautfaut travaillertravailler avecavec acharnementd'un coupcoup etque rienrien vousvous distraieil faut travaillerfaut travailler avectravailler avec acharnementd'un coup etcoup et sanssans que rienque rien vousrien vous distraieil faut travailler avecfaut travailler avec acharnementd'un coup et sanscoup et sans queet sans que riensans que rien vousque rien vous distraieil faut travailler avec acharnementd'un coup et sans quecoup et sans que rienet sans que rien voussans que rien vous distraie

L'acharnement du malheur eut raison de l'acharnement du courage.Le truc cool de travailler et de rencontrer beaucoup de gens à travers votre action est que vous ne savez jamais qui vous pourriez travailler avec, à l'avenir.Quand on méprise, sans doute piétine-t-on autrui, mais en passant. On ne pratique jamais le mépris avec méthode, avec acharnement. Même sur le champ de bataille, on dédaigne l'homme à terre alors que l'on combat celui qui est debout.Travailler n'est plus suffisant, il faut adhérer. Avant, il fallait être d'accord avec l'entreprise, aujourd'hui il faut fusionner avec elle. Ne faire qu'un.Tout est possible, il ne va pas venir à vous, vous devez travailler pour l'obtenir, il pourrait être une route cahoteuse, mais ça vaut le coup à la fin.Rien ne résiste à un acharnement de fourmi.