Il commençea de rechef à faire enclorre de trenchées le camp des ennemis.


il-commençea-de-rechef-à-faire-enclorre-de-trenchées-camp-ennemis
jacques amyotcommeneaderecheffaireenclorretrenchéescampennemisil commençeacommençea dede rechefrechef àà fairefaire enclorreenclorre dede trenchéestrenchées lele campcamp desdes ennemisil commençea decommençea de rechefde rechef àrechef à faireà faire enclorrefaire enclorre deenclorre de trenchéesde trenchées letrenchées le cample camp descamp des ennemisil commençea de rechefcommençea de rechef àde rechef à fairerechef à faire enclorreà faire enclorre defaire enclorre de trenchéesenclorre de trenchées lede trenchées le camptrenchées le camp desle camp des ennemisil commençea de rechef àcommençea de rechef à fairede rechef à faire enclorrerechef à faire enclorre deà faire enclorre de trenchéesfaire enclorre de trenchées leenclorre de trenchées le campde trenchées le camp destrenchées le camp des ennemis

Il commencea à s'en descouvrir (de son dessein) à quelques-uns des principaux de la ville.Jusques à ce que les ennemis vindrent à monter sur les remparts qui clouoient son camp.Il faut avoir des amis et des ennemis; des amis pour nous apprendre notre devoir, et des ennemis pour nous obliger à le faire.Ainsi comme les deux batailles se preparoient pour recommencer à combattre de rechef.FUTON : Canapé transformable en lit de camp en cas de déménagement précipité (à l’origine de l’expression  futons le camp ).Des amis me montrent ce que je peux faire, les ennemis m'enseignent ce que je dois faire.