Bien sûr, Dieu est sans cesse multi-dimensionnelle de sorte que chaque religion qui existe sur la terre représente un visage, un certain côté de Dieu.


bien-sûr-dieu-cesse-multi-dimensionnelle-de-sorte-religion-existe-terre-représente-un-visage-un-certain-côté-de-dieu
biensrdieucessemultidimensionnelledesortereligionexisteterrereprésenteunvisagecertaincôtédieubien sûrdieu estsans cessede sortesorte quechaque religionreligion quiqui existeexiste surla terreterre représentereprésente unun visageun certaincertain côtécôté dede dieudieu est sansest sans cessede sorte quesorte que chaqueque chaque religionchaque religion quireligion qui existequi existe surexiste sur lasur la terrela terre représenteterre représente unreprésente un visageun certain côtécertain côté decôté de dieu

Judaïsme n. m. Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s'appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste.Judaïsme : Religion des juifs, fondée sur la croyance en un Dieu unique, ce qui la distingue de la religion chrétienne, qui s'appuie sur la foi en un seul Dieu, et plus encore de la religion musulmane, résolument monothéiste.Je ne trouve pas précisément de défenses et de prohibitions dans la lettre de l’Évangile. Mais il s’agit de contempler Dieu du regard le plus clair possible et j’éprouve que chaque objet de cette terre, que je convoite, se fait opaque, par cela même que je le convoite, et que le monde entier perd aussitôt sa transparence, ou que mon regard perd sa clarté, de sorte que Dieu cesse d’être sensible à mon âme, et qu’abandonnant le Créateur pour la créature mon âme cesse de vivre dans l’éternité et perd possession du royaume de Dieu.Le diable représente en quelque sorte les défauts de Dieu. Sans le diable Dieu serait inhumain.Le diable représente en quelque sorte les défauts de Dieu. Sans le diable, Dieu serait inhumain.Dieu n'est pas spectateur. Le seul Dieu qui soit est sans cesse impliqué dans le drame miraculeux et contradictoire de la création. Dieu est en quelque sorte noyé dans la création, et ne peut en être ni séparé ni distingué.